Aurores Musicales 2019

OCT.
13
13 octobre 2019
17:00 - 19:00
Salle de la Douane
Haguenau

Création d’un nouvel instrument, lancement de carrière, changement de vie... pour son premier concert de la saison donné dimanche 13 octobre à 17h à la Salle de la Douane de Haguenau, l’Orchestre Symphonique de Haguenau interprètera des oeuvres ayant toutes pour point commun de représenter un commencement. 

Ce sont quatre « aurores musicales » ayant ponctué l’histoire de la musique qui seront données dimanche sous la baguette de Marc Haas : la Symphonie n°25 de Mozart, la Sérénade pour cordes d’Elgar, l’Adagietto de la 5e Symphonie de Mahler et les Danses sacrée et profane de Debussy exécutées par la harpiste Hélène Duchaillut. 

La Symphonie n°25 dite « petite symphonie en sol mineur » composée en 1773 est la première que Mozart a écrit en mode mineur alors qu’il n’avait que 18 ans. Elle annonce la 40ème symphonie dite « grande sympho- nie en sol mineur» qu’il écrira 15 ans plus tard dans la même tonalité. Cette symphonie a notamment permis à l’explorateur Alain Gheerbrant d’établir un premier contact avec les indigènes rencontrés lors de son expédition Orénoque-Amazone en 1952. 

La Sérénade pour Cordes, composée en 1892, est l’une des premières oeuvres d’Elgar, du moins la première qui le fit connaître, et la première dont il se dit pleinement satisfait. Il s’agit probablement d’une réécriture des « trois pièces pour cordes » composées en 1888 aujourd’hui perdues qui se nommaient Spring Song, Elegy et Finale. 

Les Danses sacrée et profane de Debussy ont été commandées et écrites en 1904 pour une nouvelle harpe dite « chro- matique sans pédale » conçue par Pleyel, qui devait rivaliser avec la harpe diatonique à pédale dont la firme Erard avait le monopole. Cela incita Erard à commander une pièce à Ravel qui composa son « Introduction et Allegro » pour harpe. 

Quant à la 5e Symphonie composée entre 1901 et 1902, elle annonce un changement de style de composition chez Mahler qui vient de survivre à une grave hémorragie intestinale. Si elle raconte la marche du compositeur vers la mort avant sa victoire contre cette dernière, Mahler l’écrit alors qu’il vient de rencontrer Alma Schindler, sa future femme, à laquelle il dédie sont Adagietto, repris comme thème principal dans le film Mort à Venise

Tarifs du concert : Plein : 18€ / Abonnés Accent4 : 16€ /Gratuit pour les moins de 18 ans 2€ de remise en prévente chez « Boutique Alexandre » 1 rue du Sel à HAGUENAU, et « Art-du-Vin », 113a route de Strasbourg à HAGUENAU ou en réservant vos billets à l’avance à l’adresse mail : oshaguenau@gmail.com avant la veille du concert à midi.